Découvrez Opera, le navigateur tout-en-un ! #2

On dimanche, octobre 26, 2008

Voici donc la suite du dossier sur Opera. Dans la première partie de ce dossier, je vous décrivais les “logiciels” en quelques sorte inclus dans Opera, comme un lecteur de flux, un client mail …

Cette seconde partie sera dédiée au petites fonctionnalités dont Opera fourmille et qui facilitent et accélèrent votre navigation à chaque instant, avec entre autres l’appel rapide, la navigation à la souris, la corbeille à onglets, les widgets, la fonction mosaïque pour afficher plusieurs onglets côte-à côte, les barres d’outils ultra-modulables et des dizaines d’autres …

Petite précision : ne vous attendez pas à une liste bien ordonnée,  je vais balancer les fonctionnalités au fur et à mesure qu’elles me passent par la tête smile_wink.



La navigation à la souris : Elle permet, comme son nom l’indique, de piloter Opera grâce aux mouvement de votre souris. Plus d’infos sur le site d‘Opera Software.

Les widgets : Opera permet d’installer et de gérer des widgets, dont vous pouvez voir l’énorme galerie ici.

Exemples de widgets :

Widgets

L’appel rapide : C’est une page d’accueil d’Opera qui s’affiche automatiquement lorsque vous ouvrez un nouvel onglet ou que vous lancez le navigateur, si vous l’avez paramétré pour. Cette page d’appel rapide permet d’avoir un accès rapidement à vos pages favorites. Voici à quoi elle ressemble :

 appel rapide opera

La mosaïque : Cette fonction permet d’afficher chaque onglet dans une fenêtre à l’intérieur même de la fenêtre principale d’Opera. Cela permet donc de surfer sur plusieurs onglets simultanément sans avoir à jongler entre eux. Une petite illustration pour bien comprendre :

mosaïque opera

La corbeille à onglets : Elle permet de conserver une liste de tous vos onglets fermés depuis que Opera est ouvert, et permet de ce fait de limiter les dégâts en cas de fermeture intempestive d’onglet :

corbeille onglets opera

Le gestionnaire de téléchargement : Il est accessible soit via un volet de la sidebar ou par un onglet qui s’ouvre dès le lancement d’un téléchargement. Il permet de mettre en pause un téléchargement pour le reprendre plus tard, ainsi que d’afficher nombre d’infos sur le téléchargement en cours …

Les habillages : Il est possible, sur Opera, de changer de thème en un seul clic via le gestionnaire d’apparence. Les thèmes proposés sont variés et pour la majorité très jolis :

Gestionnaire d'apparence sous Opera

Les vignettes d’aperçu : Lorsqu’on laisse un certain moment la souris sur le haut de l’onglet, une petite vignette apparait pour en afficher un aperçu de l’onglet :

Vignette d'aperçu (Opera)

Le changement rapide d’onglet : Via la pression simultanée de Control + Tab, il s’ouvre un menu contenant le titre de chaque onglet ouvert et vous permettant d’en permuter rapidement :

Control Tab Opera

 

Tout ceci n’est qu'une vision non exhaustive de toutes les fonctionnalités d’Opera qui, j'en suis sûr, rendront votre navigation plus simple et rapide.

J’aurai pû parler aussi de l’auto-complétion de formulaires, qui fait gagner très souvent gagner un temps fou pour peu que vous ayez bien renseigné Opera sur vos informations personnelles.

J’ai aussi pû détailler les barres d’outils ultra-personnalisables, ultra-modulables avec toute un gamme de boutons en tout genre à ajouter …

Ou alors la sidebar multi-fonctionnelle qui regroupe historique, lecteur de flux, client mail, gestionnaire de téléchargement, widgets, notes, favoris, ainsi que nombre de panneaux téléchargeables ici.

Ou encore de la possibilité de synchroniser Opera pour retrouver où que vous soyez vos favoris, votre historique, vos notes, votre Sidebar et votre Appel Rapide.

Mais je préfère vous laisser découvrir plus amplement toutes les fonctionnalités dont Opera fourmille et qui j’en suis sûr, vous feront gagner beaucoup de temps.

Sur ce, bon surf à tous ! smile_wink

1 Comment

  1. Link :

    Ah !!! Enfin la deuxième partie ^^
    Je lis, je lis, je lis... et oh ! Un amateur de Tunisiano ? Bon gouts de musiques !!!

    Posté le 27 octobre 2008 à 09:59

     

Enregistrer un commentaire